Observatoire des Saisons

L'automne est arrivé : à vos observations !

Vous l’avez peut-être déjà remarqué ? L’automne de cette année s’annonce aussi exceptionnel que l’hiver dernier en termes d’anomalies phénologiques.* D’ailleurs, nombre d’entre vous nous ont déjà fait parvenir des observations de cerisiers, de poiriers ou de mimosas en fleurs, de pommiers sans fruits, … et nous vous en remercions !

Ces anomalies sont pour la plupart liées à l’été chaud et sec que nous avons eu. Des records de sécheresse ont été enregistrés ce mois de septembre dans le Languedoc Roussillon, et ont gravement affecté le chêne vert et le chêne liège, espèces méditerranéennes pourtant résistantes à la sécheresse. Ce stress estival a probablement bouleversé le cycle phénologique de nombreuses espèces.

       * Retrouvez l'ODS dans le reportage "Automne : les arbres ont perdu la tête"                   (C'est notre planète. RTL, 22.09.2016. Crédit Image : SIPA)

Appel à observations

Vos observations d’anomalies phénologiques sont cruciales dans ce contexte de conditions climatiques exceptionnelles. Elles complètent les observations régulières que vous réalisez et transmettez aux chercheurs de l’ODS qui étudient l’impact du changement climatique.
 

Attention : la sécheresse accélère la sénescence des feuilles mais il s’agit bien d’un phénomène naturel donc vous pouvez entrer vos observations de sénescence «normale», sur le site de l’ODS, comme d’habitude, par ici.

Nous vous invitons donc à nous transmettre vos observations d’anomalies saisonnières :

Quelle que soit l’espèce (ODS ou non retrouvez la liste ici), quel que soit l’événement phénologique dont vous êtes témoin (mais notamment feuillaison, floraison) :

envoyez-nous vos témoignages d’événements anormaux à : contact@obs-saisons.fr en nous indiquant :

- la date précise de votre observation

- l’identité de l’espèce (nom d’espèce)

- le lieu d’observation (commune, département, point GPS si connu)

- le stade phénologique observé

- si possible une photo.

D’où vient ce phénomène ?

La sécheresse de cet été est vécue comme un stress pour les plantes. Ce stress peut provoquer très précocement la levée de la dormance des bourgeons formés pendant l’été. C’est pour cette raison que l’on peut observer en ce moment des floraisons et/ou des feuillaisons automnales anormales. Ce stress a en revanche enclenché également précocement la senescence des feuilles.

 

Réussir ses observations de sénescence pour l’ODS

Le point-clé des observations de sénescence est le changement de couleur des feuilles. « Changer de couleur » signifie que la feuille a perdu sa couleur verte d’origine, mais elle n’a pas forcément encore atteint sa couleur automnale finale. Il est donc important de connaître le vert d’origine des feuilles des arbres que vous observez, avant le début de la sénescence.
Pour estimer correctement le pourcentage de feuilles sénescentes, il faut tourner autour de l’arbre afin d’observer l’ensemble du feuillage, et de pouvoir réaliser une estimation globale. En effet, le changement de couleur n’est pas un phénomène homogène, certains facteurs comme l’exposition au vent, par exemple, induisent un petit décalage entre les différentes parties de l’arbre.

Dès que vous avez repéré les premiers signes du début de la sénescence, n’hésitez pas à observer vos individus plusieurs fois par semaine jusqu’à ce que le pourcentage de sénescence atteigne environ 10%.

Ensuite, notez de nouveau la date de votre observation à 50% de feuilles sénescentes, et le tour est joué !

Un grand merci pour votre participation, au nom de toute l’équipe de l’Observatoire Des Saisons, qui vous souhaite un bel automne !

Image: 
illustration
Partager cet article