Observatoire des Saisons

Gelées d'avril : des retours de nos observateurs

Suite aux gels tardifs dans certaines régions, nos observateurs déplorent la possible absence de données -notamment de leurs observations du stade "fructification"- de certaines espèces ODS, en plus de s’inquiéter de l’absence récolte sur leurs arbres fruitiers, pour cette année.

Des températures extrêmes après floraison

A Chenebier (Haute-Saône) : "il faisait 24°C (à l'ombre) le 8 avril, tous les arbres fruitiers étaient en fleurs. Une chute brutale des températures arrive une semaine plus tard : le 15 avril commence une période presque "hivernale" (encore en cours le 28 avril) avec des gelées jusqu'à -5°C la nuit et une température ne dépassant pas 10°C en journée.

Résultat : des dégâts irréversibles sur la nature et en particulier sur les arbres fruitiers, pommiers, cerisiers, pruniers, mirabelliers…la récolte 2017 s'annonce très compromise."

Dans l’Aveyron, c’est la même chose : "Le 19 avril, nous avons eu - 2° et ce matin -3° et c'était ce que les anciens appelaient une "gélée noire"... 

                         

Les dégâts sont importants et déjà visibles sur les pruniers et cerisiers (cerise formée, environ 90 à 95 %), les figuiers, noyers et frênes (feuillaison 90 à 100 %), vigne (entre 50 et 100%) suivant les endroits.

La glycine a les jeunes grappes en début de floraison toutes noires. Même les herbacées ont souffert des gelées.

Il y aura des vides dans les grilles d'observations..." *

Situation phénologique des végétaux en avril 2017 dans le bassin du Dourdou et le Rougier de Camarès, Belmont-sur-Rance et Vabres l'abbaye (Aveyron)

La situation phénologique cette année n'a rien de comparable avec avril 2016.

En 2016 certaines espèces avaient fleuri très tôt (amandier, fin décembre 2015, et  les abricotiers étaient en avance d'un mois, 6 février au lieu de 7 mars en 2017), mais pour les autres plantes nous avions eu des floraisons normales pruniers entre le 7 et 13 avril (2017 entre le 26 mars et le 2 avril), pour le cerisier - merisier entre le 4 et 7 avril (2017 floraison entre le 23 et 26 Mars).

                         

                                        Figuier endommagé par le gel

C'est à partir du 18 mars que la végétation a démarré, avec une accélération incroyable, certains pruniers ont les boutons floraux qui ont littéralement explosés en une nuit. Puis le 19 avril de -2°C à -3° suivant les couloirs d'air, le 20 et  21 de – 3°C à – 4°C dans plaine de Montlaur, - 1°C le 22. Avec des températures très chaudes pour la saison les après-midis du le 21 et 22 avril. La végétation en pleine folie n'a pas résisté. Nous n'avions pas eu ce phénomène de gel général depuis longtemps.

Mariette Leclaire et Pascal Grandjean

Merci pour vos contributions à l'ODS !

 

* Dans l'Observatoire Des Saisons, nous ne pouvons actuellement pas consigner une absence de stade sur un arbre ou arbuste (et la différencier d'un stade qui aurait été manqué par un.e observateur.rice) mais celle-ci constitue bien une "donnée scientifique" à part entière.

Image: 
illustration
Partager cet article