Observatoire des Saisons

Surveillance des arbres au Lycée Bourg Chevreau Ste Anne à Segré (Maine et Loire)

Ce printemps 2018, nous (élèves de seconde de l'enseignement d'exploration MPS = Méthodes et Pratiques Scientifiques) avons observé la flore du parc du Lycée. Depuis 2012, sont surveillés 10 arbres et arbustes pour connaître l'impact du réchauffement climatique sur la phénologie des végétaux.

Un relevé hebdomadaire

Tous les vendredis en début de chaque cours depuis début mars , nous partons, par binôme, relever les stades de floraison et la feuillaison de 2 individus d'une espèce végétale parmi le bouleau, le noisetier, le lilas, le forsythia, le robinier, le cerisier, le poirier, le cerisier, le chêne, le frêne, le marronnier. A chaque relevé nous prenons 2 photos. Nous mettons nos résultats sur un padlet qui est un mur virtuel collaboratif. Grâce aux fiches d'observation du site ODS, nous réalisons des observations les plus rigoureuses possibles. Cependant l'observation est parfois délicate et nous sommes aidés par notre enseignant de SVT.

Étude de l'évolution des températures

En parallèle, avec notre enseignant de mathématiques, nous avons étudié l'évolution de la température moyenne à Segré au cours de l'année 2017. Une station Météo France pour la surveillance des crues de l'Oudon est présente dans le parc du lycée. Elle enregistre la température toutes les heures et les envoie au concentrateur de Rennes. Cela fait plus de 8000 données par an. Il faut donc les traiter. Nous utilisons pour cela un tableur.

Lien entre Température et phénologie

Nous savons que la phénologie dépend de la photopériode et de la température. Nous essayons alors de voir s'il y a une relation entre les dates de floraison et feuillaison et l'évolution de la température depuis 1964 à Segré. Pour l’instant, après une observation sur 7 ans, nous n’avons pas encore observé de nets changements dans les dates de feuillaison et de floraison des arbres surveillés, en dehors de fluctuations annuelles.

Nous sommes heureux de participer à un projet de science citoyenne qui nous permet à notre niveau de contribuer à un projet de recherche scientifique national sur un sujet d’actualité concernant les impacts du réchauffement climatique actuel.

 

Image: