Observatoire des Saisons

Des noisetiers faux-jumeaux : témoignage d'un observateur

Des noisetiers faux jumeaux

Un article rédigé par un observateur assidu de l'ODS, Jacques, qui suit de près la phénologie à Maubeuge (département du Nord) et qui partage avec nous ses observations.

Quel titre plutôt étrange, vous allez penser. Vous avez raison et je vais vous expliquer dans les lignes qui suivent ce qui m’intrigue. Dans les remparts de Maubeuge, il y a des noisetiers un peu partout. On en trouve aussi bien dans le milieu des bois qu’en bordure, ou isolés. Sur le site ODS, j’en ai choisi cinq répartis en différents endroits pour les enregistrer. Cette année l’ouverture des chatons s’étale du 1er au 9 janvier. Cet écart de dates s’explique par le positionnement des arbrisseaux, les plus en avance sont les mieux exposés, les plus tardifs se trouvent dans les bois relativement clairs à cette époque d’autant plus que la végétation n’est pas très dense.
Cette année la floraison a lieu un mois plus tôt que l’année dernière. En 2017, la météo en décembre avait été à peu près normale et janvier un peu froid avec nombreuses gelées matinales, d’où une floraison tardive. En 2018, décembre a été au contraire plus doux que d’habitude avec en fin de mois un net réchauffement, on a noté 13°C les 30 et 31, ce qui a boosté la nature. Il en a résulté une avance des floraisons.

Note : St 17, Vaub 1 et 2 sont les repères enregistrés sur le site ODS.

Venons-en à mon sujet

Parmi les cinq noisetiers, trois ont des voisins très proches, à 3 ou 4 m les uns des autres, si bien que leurs branches s’entremêlent. Mes observations ont mis en évidence que si un des deux noisetiers correspond bien aux dates enregistrées, l’autre a une à trois semaines environ de retard.

Passons maintenant à la feuillaison

2018 voit le début des feuillaisons vers le 5- 10 avril, alors qu’en 2017 nous nous situions vers les 26-31 mars. Cette fois, au contraire des floraisons, l’année 2018 est nettement en retard. L’explication provient de la météo qui a régné en février 2018. Des gelées matinales 3 jours sur 4 et des températures de l’après-midi ne dépassant pas les 5 °C à de rares exceptions près en sont la cause. Quant à nos faux jumeaux, leurs dates de feuillaison sont quasiment identiques. Les écarts constatés à la floraison ont disparus. Que ce soit en 2018 comme en 2017.

Conclusion

 

Peut-être, comme d’autres êtres vivants, les noisetiers ont-ils des caractères différents, en fonction de leur patrimoine génétique. J’ai lu que les arbres avaient la possibilité de communiquer entre eux, par des odeurs, mais également par l’intermédiaire de leurs racines. Ce doit être le cas pour ces arbrisseaux si proches l’un de l’autre et pour lesquels leurs racines doivent s’entremêler et peut-être se rejoindre. Un noisetier au caractère plus fort que son voisin lui imposera son autorité et fera en sorte de fleurir avant l’autre, un peu comme ces animaux mâles qui se battent pour que le plus fort assure la descendance de son espèce.

Jacqva

 

 

Image: