Observatoire des Saisons

Protocole d'observation

Avec l'Observatoire des Saisons, vous allez pouvoir observer à la fois la phénologie des animaux et des plantes. Que vous choisissiez l'un ou l'autre, voici le détail des 3 principales étapes pour réaliser vos observations :

1. Choisir une zone d'étude

Choisissez une zone à proximité de chez vous où se trouvent les plantes ou animaux que vous souhaitez observer. La zone doit être facile d’accès et accessible plusieurs années de suite : jardin, parc, bord de route, cours d’école, place de village par exemple.

Pour chaque station, relevez le type de milieu de la zone :  forêt, champs/prairie, ville, village,jardin/parc. En botanique, on nomme "station" une étendue de terrain homogène, présentant les mêmes conditions écologiques, où l'on observe une espèce végétale.

champs

Bordure de champs

Place public

Square de ville

2. Choix des espèces

L’Observatoire des Saisons étudie plus de 40 espèces de plantes et d’animaux. Chaque espèce est indiquée par son nom commun et son nom latin. Après avoir lu le protocole d'observation, rendez-vous sur l'onglet Plantes & animaux afin de choisir votre ou vos espèces à observer.

Aide
Afin de faciliter le choix entre toutes les espèces proposées, nous les avons triées en fonction de leurs caractéristiques : Arbres et arbustes, arbres fruitiers, herbacées, insectes, oiseaux.

Les arbres, arbustes et arbres fruitiers

Pour qu’une espèce arboricole puisse être choisie, deux critères doivent être respectés :

  • au moins deux individus de cette espèce sont présents sur votre site d’observation (exemple : 3 amandiers). 
  • les arbres sont proche les uns des autres (distance minimum de 5 mètres et maximum de 500 mètres).

Pensez à nommer et marquer les individus d’une même espèce afin de pouvoir les retrouver d’une année sur l’autre: par exemple avec un piquet en bois au pied de l’arbre ou une marque de peinture.

 Les herbacées

Choisissez une zone d'étude d’environ 20 m2 dans laquelle pousse des plantes de l’espèce herbacées choisie. Pensez à relever des éléments mémo-techniques pour identifier vos stations.

 Les animaux

Choisissez une zone d’étude d’environ 3 km de diamètre dans laquelle vous avez déjà observé l’espèce. Vous n’aurez plus qu’à noter la date d’apparition (retour de migration, éclosion…) du premier individu de l’espèce.

Attention: si vous visitez un lieu pour la première fois et que vous voyez un animal de la liste, vous ne pouvez pas rentrer votre observation sur le site, car vous ne savez pas si il est apparu auparavant dans cette zone.

Fleurs de cerisier

Cerisier.Prunus avium

Gnopteryx

Papillon citron.Gnopteryx rhamna

Ophrys apifera

Ophrys abeille.Ophrys apifera

3. Effectuer les observations

Toutes les espèces ne s’observent pas au même moment. Pour les espèces arboricoles vous pourrez faire des observations sur toute l'année alors que pour les herbacées et les espèces animales vous aurez juste à noter une date.

Matériel nécessaire :
  1. la fiche d'identification de l'espèce
  2. la fiche d'observation de l'espèce
  3. la fiche de suivi de terrain
  4. une paire de jumelles pour mieux observer les bourgeons, feuilles, fleurs, fruits, notamment dans le cas des grands arbres.

Comment observer les arbres, arbustes et arbres fuitiers ?

Pour les espèces arboricoles, il y a 3 à 4 événements à observer au cours de l'année  : la feuillaison, la floraison, la fructification et la sénescence.

Il n’est pas obligatoire d’observer tous les événements. Vous pouvez manquer la floraison mais noter quand même la fructification. Il est recommandé de faire un à deux passages par semaine sur votre station lors des périodes proches des événements saisonniers.

  • La feuillaison au printemps

La feuille est entièrement ouverte (toute la surface et le pétiole sont visibles) et on reconnaît sa forme (même si elle n’a pas encore atteint sa taille de feuille adulte).

lilas en feuillaison

Lilas en début de feuillaison

  • La floraison au printemps

On note la date de floraison quand les pétales de la fleur sont suffisamment ouverts pour voir l’intérieur de la fleur ou lorsque le pollen est libéré pour les fleurs sans pétales.

Pour le bouleau, le noisetier, qui ont des fleurs en chatons, on note la date de floraison quand les chatons commencent à libérer le pollen (vous verrez la poudre jaune s’envoler les jours ventés ou en tapotant légèrement la branche avec votre doigt). Pour l’épicéa , on note aussi la date de libération du pollen par les cônes mâles.

bouleau

Chaton du bouleau en floraison

  • La fructification

Effectuez au moins un passage par semaine devant vos arbres à l’approche de la maturation. Le stade de maturation n’est pas facile à identifier et les critères varient en fonction du type de fruit.

Les espèces telles que le poirier, prunier, micocoulier, sorbier des oiseleurs ont des fruits charnus qui prennent une couleur typique à maturité. Les espèces telles que marronnier, frêne, platane, épicéa, ont des fruits secs et le stade de maturité s’identifie en général par la déhiscence du fruit, c’est à dire son ouverture.

sorbier

Sorbier en fructification

  • La sénescence des feuilles à l'automne

La sénescence des feuilles apparait lorsque celles-ci changent de couleur. Attention : « changer de couleur » signifie que la feuille a perdu son vert d’origine, mais elle n’est pas forcement déjà bien jaune ou bien rouge.

Amandier en début de sénéscence

 

Pour chaque évenement, vous aurez à noter 2 dates:

  • la date à laquelle environ 10% de l'événement est réalisé. Par exemple, 10% des feuilles du marronnier ont changé de couleur. 
  • la date à laquelle environ  50 % de l'événement est réalisé. Par exemple, 50% des fleurs de l'amandier sont épanouies.

Comment observer les herbacées et les animaux ?

Les observations sont très simples à réaliser, c’est pourquoi il n’y a pas de planche des événements phénologiques pour ces espèces. Pour les plantes herbacées, vous devez observer la floraison et noter la date à laquelle la première fleur épanouie a été vue au sein de votre station. Une fleur épanouie est une fleur dont la corolle est ouverte laissant apparaître ses étamines et pistils.

Pour les animaux (oiseaux, insectes, amphibiens et reptiles), il faut noter la date à laquelle l’animal a été vu pour la première fois, à l'état adulte, sur votre station. Pour les espèces qui passent par plusieurs stades (chenilles et chrysalides pour les papillons ou têtards pour les amphibiens), il est donc inutile de noter la date d'apparition d'autres stades, seule la première apparation de l'adulte est à observer.

primevère

Primevère - Primula veris

hirondelle

Martinet - Apus apus

Pensez à vous doter des fiches d’identification et d'observation des espèces animales et végétales disponibles sur le site Internet, elles vous aideront sur le terrain.
Faites quelques exercices pour vous entrainer !

Si vous rencontrez une difficulté dans la prise en main du protocole, écrivez nous à contact@obs-saisons.fr , nous sommes là pour vous aider.

Fichier attachéTaille
ProtocoleODS.pdf721 Ko