Nom scientifique : Podarcis muralis (Lacertidae)

Nom vernaculaire : Lézard des murailles

 

Lézard des murailles, Podarcis muralis muralis, mâle. Photo de Ph Geniez

Description 

Très commun en France, il occupe une vaste gamme d’habitats. En milieu naturel on le trouve le long de lisières forestières fournies en végétation : bois de feuillus et conifères, friches, haies, talus enherbés, garrigue. En milieu anthropique on le trouve dans les jardins, sur les murs et talus. Assez craintif, il faudra le surprendre se chauffant au soleil sur les pierres dans les chemins ou sur les murs.

Comment le reconnaître ?

  • Critère irréfutable d’identification : présence d’une tache noire à l’insertion de la patte avant, se démarquant du reste des lignes.
  • Les écailles dorsales sont lisses, luisantes et de couleur marron gris. Les mâles ont des marbrures brun foncé sur les flancs. Les femelles sont peu marbrées et ont une ligne claire irrégulière sur ses flancs, parfois même une ligne de taches noires sur son dos

Confusion possible :

Attention, il peut être confondu avec d’autres espèces dans le sud de la France (Languedoc-Roussillon, sud du Massif central, Pyrénées). Repérez bien la couleur de l’iris (rouge/orange vif), la tache noire à l’épaule.

Période d'activité

En octobre/novembre il hiverne dans le nord de son aire de répartition et dès que les températures dépassent environ 15°C (entre mars/avril et juin), son activité reprend. Les femelles sont les premières à sortir pour se mettre en thermorégulation.

Calendrier phénologique :

Télécharger la fiche du lézard des murailles (PDF, 11,8 Mo)